En bref...

Fraternité, vivre-ensemble : à vous d'agir !

 

ddhc1À la suite des événements tragiques de ce début d'année, les pouvoirs publics se mobilisent sur le terrain de la sécurité. C’est indispensable mais ce n’est pas suffisant. Car il n’y aura pas de sécurité durable sans la grande ambition de reconstruire liens et repères.

Forts de nos diverses expériences, nous savons qu’il est possible d’y répondre clairement, même si nous mesurons l’ampleur des défis à relever. En effet, qu’il s’agisse de l’isolement des banlieues, du déclin de la citoyenneté, de l’effritement des solidarités, de la fracture générationnelle, de l’échec de l’école…, les propositions et initiatives ne manquent pas. Ce qui fait défaut c’est de ne pas en avoir fait une priorité politique décisive pour l’avenir du vivre ensemble.

C’est pourquoi nous lançons solennellement cet appel aux plus hautes autorités pour qu’elles bâtissent enfin concrètement le volet fraternité du Pacte Républicain. Et pour que ce projet soit construit avec les contributions du plus grand nombre, nous demandons que soit organisée dès cette année dans toutes les villes de France une semaine de la Fraternité, à l’image des Ateliers du vivre-ensemble. Un temps de réflexion, de décisions et d’initiatives adaptées à chaque territoire, grâce à l’implication des responsables politiques locaux, du mouvement associatif et des habitants aux côtés des institutions nationales.

Voici ci-contre le texte de l’Appel. Faites-le connaître le plus largement possible, pour que sa prise en compte par les autorités nationales et locales soit à la hauteur des enjeux sans précédent qui nous concernent tous !

---------------------------

A écouter d'urgence !

JLSPeut-on rester passif face au déclin démocratique et à l'approche d'importantes échéances électorales et alors que s'affichent sans pudeur le refus de l'autre, l'obsession sécuritaire ?

Non, estime Jean-Louis Sanchez, fondateur de l'Observatoire national de l'action sociale décentralisée. Lui qui avait déjà réussi à mobiliser les pouvoirs locaux sur le concept de fraternité jusqu'à ce que ce que cette démarche soit consacrée, par le président de la République, Grande cause nationale en 2004, lance un cri d'alarme.

Ecouter l'interview avec Olivier de Lagarde sur France Infos

---------------------------

Berrwiller distingué par l’Odas

 fab trib MarseilleLe 1er juillet dernier, à l’occasion de ses IXèmes Rencontres nationales, l’Odas a tenu à distinguer Berrwiller et les vingt autres communes voisines du Haut-Rhin qui ont à leur tour organisé une « Journée citoyenne » au cours du printemps dernier.
Accompagné de Vincent Hagenbach, maire de Richwiller, Fabian Jordan s’est ainsi vu remettre les diplômes correspondants, à transmettre à ses collègues des municipalités de Baldersheim, Bollwiller, Brunstatt, Didenheim, Flaxlanden, Galfingue, Illzach, Lutterbach, Morschwiller-le-Bas, Mulhouse-Haut-Poirier, Pfastatt, Pulversheim, Reiningue, Richwiller, Riedisheim, Ruelisheim, Staffelfelden, Wittenheim et Zillisheim.
Voir le dossier consacré par le Journal de l’Action sociale au Vivre-ensemble en Alsace

 

Vient de paraître

jlsmrRencontre avec Matthieu Ricard

Président du Collectif, Jean-Louis Sanchez a rencontré Matthieu Ricard pour le Journal de l'Action sociale. Delon le moine tibétain, l’altruisme est un remède à tous les maux
À un moment où notre société s’interroge sur son avenir, Matthieu Ricard nous invite à faire de la bienveillance la colonne vertébrale de nos choix de vie.

Lire l'interview ici

- - - - - - - - - - - - - - - - -

« La promesse de l’autre » : un livre d’espoir

miniaturehomepromesseJean-Louis Sanchez vient de publier « La promesse de l’autre ». Un ouvrage qui reprend des constats insuffisamment partagés sur la perte des liens et des repères, et pose de façon pleinement opérationnelle les bases d’un nouveau contrat social. Une voie qu’on déjà choisi d’emprunter les collectivités les plus proches du Collectif…

En savoir plus en cliquant ici

- - - - - - - - - - - - - - - - -

miniaatletrodasmiresetveLes Villes et le Vivre-ensemble

L’Odas vient de publier plusieurs travaux sur l’évolution des politiques sociales et l’implication sociétale des villes. Parmi ceux—ci, la dernière Lettre, consacrée au thème Les Villes et le Vivre-ensemble, téléchargeable en cliquant sur l’image ci-contre.

 

Les Ateliers de Besançon

Besancon : avec la crise, revisiter les certitudes


"Réinventons les solidarités ensemble”. C’est sous cette bannière que Besançon organisait ses Ateliers du Vivre ensemble le 28 janvier 2010, comme y invitait le quotidien l'Est Républicain.

im trophee besanconCar, comme l’a rappelé Jean-Louis Fousseret, son maire, Besançon a fait le choix de “s’engager aux côtés de tous ses habitants, depuis longtemps, résolument. Mais c’est devenu maintenant une évidence, il faut faire mieux” (voir Jas n°145 de mars 2010). Et Marie-Noëlle Schoeller, première adjointe au maire à la solidarité, d’ajouter : “On mesure bien que la crise accentue le phénomène d’affaiblissement du lien social. Dès lors, quand ça nous semble pertinent, on doit revisiter les dispositifs de la ville en tenant compte de l’évolution des besoins et des nouveaux enjeux”.Et dans son esprit, le social va bien plus loin que le soutien aux plus fragiles. Il concerne les jeunes, les sages, les habitants, qui ont d’ailleurs tous leur instance de dialogue.

Ce qui n’a pas empêché la municipalité de se doter d’un outil de réflexion innovant,“Le Panel citoyen”, qui vise “à faire comprendre ce que les habitants voient, comprennent et intègrent des politiques municipales” en interrogeant un échantillon représentatif de la population.Les Ateliers du Vivre ensemble de janvier 2010 sont donc arrivés dans la continuité de cette culture d’innovation et de participation. Et Pascale Vincent, chargée de mission animation des réseaux au CCAS, le confirme : “Dans le contexte actuel de multiplicité des politiques thématiques et de raréfaction des finances, il faut réfléchir autrement”.Un pari qui semble bien engagé puisque le bilan des Ateliers, réalisé en juin 2010 avec l’ensemble des partenaires, est arrivé à la conclusion que “la richesse de parole et la diversité des postures présentées lors des ateliers ont été très importantes pour les personnes présentes.

tribune marienoelleschoeller copier copier copier 13Le CCAS et la ville de Besançon souhaitent donc poursuivre la démarche en utilisant les Ateliers comme un laboratoire de nouvelles pratiques à partir de trois thématiques : citoyenneté active, art et social, vieillissement de demain”, rapporte Pascale Vincent.Des groupes de travail composés de professionnels, d’habitants et de bénévoles seront donc formés pour réfléchir à ces sujets. “L’idée est de modifier la posture avec laquelle on va aborder ces questions et de formuler des réflexions et des propositions concrètes avec les habitants et les personnes concernées”. Découvrir le dossier complet : programme détaillé contexte, montage de l'opération ingénierie des Ateliers...en cliquant ici !